Les années se suivent et se ressemblent…

– Décembre 2018 –

Alors que la fin d’année devrait être synonyme de fêtes joyeuses et fédératrices et concentrée vers la construction de projets à mener l’année prochaine, une fois de plus les électriciens et gaziers subissent la politique du gouvernement du Président Macron.

Entre la « royale » augmentation de 0,3 % du Salaire National de Base pour 2019 qui ne compensera pas la perte de pouvoir d’achat due à l’inflation avoisinant les 2 % en 2018, le désengagement des Directions du CESU petite enfance à compter du 1er janvier 2019 et la hausse de la CSG avec la non augmentation des pensions pour nos inactifs, cette fin d’année provoque inévitablement l’incompréhension et la colère des agents. Celles-ci dépassent néanmoins nos entreprises et nous avons pu le constater avec les mouvements de grogne des « Gilets Jaunes » au travers de multiples actions spontanées dans tout le pays pour défendre le pouvoir d’achat des plus démunis.

Pendant ce temps-là, nos gouvernants restent à la manœuvre pour faire disparaître toutes les formes de dialogue social et cela se traduit par la baisse des moyens en heures pour les organisations syndicales, avec notamment la fusion des IRP (CE, DP, CHSCT) au travers du CSE (Comités Sociaux et économiques). Inévitablement, les Activités Sociales n’en sont pas épargnées. Le nouvel accord sur les Moyens Bénévoles réduit fortement les autorisations de détachements des personnels pour organiser toutes les sorties et activités proposées par nos CMCAS.
En parallèle et au vu de l’automne de sécheresse que nous venons de vivre, je ne peux m’empêcher de revenir sur la privatisation des barrages hydrauliques engagée par le gouvernement. Cette hérésie va permettre de laisser ce bien si précieux de la Nation qu’est l’eau aux mains d’affairistes avides de profits rapides et qui n’auront aucun scrupule à fermer les vannes pour faire monter les cours de l’énergie qui en est produite. D’ailleurs, où est passé le Doubs ?

J’aurais profondément souhaité vous brosser le tableau de cette fin d’année de façon moins sombre mais il est de mon devoir de vous faire part du contexte politique, économique et social qui nous impacte toutes et tous dans notre quotidien et pour notre avenir. Ayons donc pour objectif de rester unis et solidaires pour continuer de bâtir ce chemin vers l’émancipation, la justice et la dignité qui conduit nos Activités Sociales. Il apparaît aujourd’hui comme un véritable modèle et un rempart face à la montée des populismes, partout en Europe qui n’augurent rien de bon pour les démocraties.

C’est ce à quoi s’attellent vos élus de proximité, nos bénévoles et les équipes professionnelles de la CCAS qui sont restés mobilisés toute l’année pour vous satisfaire ainsi que votre famille. Vous avez pu le constater au travers de l’organisation d’animations et d’activités culturelles, sportives ou de loisirs, d’actions de prévention et d’information, par le maintien de votre patrimoine, dans la mise en œuvre des colos des enfants ou encore pour vous apporter un soutien financier en cas d’urgence. Je tiens donc à remercier l’engagement de toutes et tous pour cette année écoulée.
En 2019, la poursuite de ces efforts continuera vers cette direction, tout comme nous l’avons voté lors du Conseil d’Administration d’octobre dernier. Enfin, en cette année de commémoration du centenaire de l’armistice de la guerre de 14-18, je vous laisse méditer la citation de Victor Hugo : « On résiste à l’invasion des armées, on ne résiste pas à l’invasion des idées ».

 

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2022 CMCAS Franche-Comté

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?