Le secteur de l’énergie sous haute tension !

– Mars 2018 –

Vous le savez, nos Activités Sociales font partie intégrante de nos entreprises. Je ne peux donc éviter l’actualité de notre secteur d’activité. Menacé, il voit aujourd’hui le  rouleau compresseur de la destruction des entreprises historiques prendre un nouveau rythme, à commencer par la séparation physique du service commun électricité et gaz.

Concernant le gaz, c’est la privatisation totale de l’entreprise qui se profile. En effet, l’état s’étant désengagé, il n’a plus aucun pouvoir de décision. Après la disparition totale des accueils physiques chez EDF, ce sont désormais les centres Relations clientèle qui sont en cours de fermeture. Celle du plateau de Besançon est actée dans les mois à venir. Pour le moment Enedis, filiale d’EDF, absorbe en grande partie les personnels en recherche d’emplois ! Mais pour combien de temps ? Je ne peux que vous rappeler les luttes de 2009 qui ont permis de maintenir un niveau d’emplois et qui vont aujourd’hui servir d’amortisseur à EDF.

La privatisation des barrages hydroélectriques voulue par Bruxelles, est, quant à elle, en phase d’achèvement. Notre gouvernement, le doigt sur la couture du pantalon,  répond favorablement aux injonctions de la Commission Européenne et va à l’encontre de l’intérêt de la planète et de son réchauffement climatique. Et ce n’est pas tout ! Après l‘affront de 2017 avec leur « 0 » % d’augmentation du SalaireNational de Base, les dirigeants des entreprises ont reconnu avoir fait une erreur et l’ont rattrapée en 2018  par une hausse de… 0,2 % ! Devrions-nous les remercier ? L’augmentation de la CSG de 1,7 %, le jour de carence mis en place, la suppression des Institutions Représentatives du Personnel en 2019, l’évolution souhaitée du système de rémunération, soi-disant à bout de souffle, doivent nous maintenir en alerte. Avec les chantiers de réformes en tout genre menés par l’exécutif, notre protection sociale est malmenée et notre régime spécial n’est pas épargné. Nous avons donc souhaité y consacrer un dossier spécial, en deux temps, dont le premier épisode retrace l’histoire de ce système révolutionnaire et progressiste.

Vous l’avez compris, les sujets de mécontentement ne manquent pas alors soyons prêts à nous mobiliser pour sauver ce qu’il reste du statut commun des électriciens et  gaziers ! Car oui, la négociation collective au niveau de la branche est à un tournant décisif. L’inversion de la hiérarchie des normes votée par le gouvernement Macron ouvre la voie aux négociations dans les entreprises et à la fin du statut.

Concernant la vie de notre CMCAS Franche-Comté, l’année 2018 démarre malgré tout avec une offre culturelle, touristique et sportive diversifiée, pour tous les bénéficiaires. Les budgets maintenant votés, vos SLVie et vos commissions s’attèlent à leur préparation. Je vous laisse en découvrir les prochains rendez-vous.

N’oublions pas que 2018 sera marqué par le temps fort des Jeunes Agents dans nos Activités Sociales avec le Festival d’Energies ! Bâti par les agents, pour vous, il se tiendra du 19 au 20 mai 2018 à Soulac-sur-Mer. C’est, bien sûr, grâce à la motivation, les idées et l’investissement de nos bâtisseuses et bâtisseurs, qu’ils feront de cette 16ème  édition, un événement fédérateur pour lutter contre les inégalités de toutes sortes.

Des accords sont toujours en cours de négociations, notamment ceux des moyens bénévoles pour les Activités Sociales. Il faut donc espérer que les directions fassent des avancées significatives afin de permettre à la CMCAS de travailler pleinement au bien-être de ses bénéficiaires qui l’ont soutenue à plus de 80 % en Franche-Comté lors des dernières élections.

Restons optimistes !
“I have a dream !” – Martin Luther King

 

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2022 CMCAS Franche-Comté

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?