Rien n’est joué, tout est possible !

— décembre 2019 —

Une année avec vos Activités Sociales, c’est une année remplie de rendez-vous et de services pour tous les électriciens et gaziers et leurs familles. 2019 a vu se concrétiser ainsi de nombreux projets portés par et pour les jeunes et les moins jeunes ! Pour ne citer que quelques exemples : la « Colo à 2 dodos » à Montgesoye, les trois voyages en Russie, la découverte de Rome, le festival « les jeunes et les enfants d’abord » à Baume-les–Dames, et bien d’autres, le changement de gestionnaire pour vos contrats CSMR assuré désormais par Solimut.

 

Nous approchons de la fin d’année, synonyme de fêtes et de moments de plaisirs partagés en famille. C’est aussi la trêve des confiseurs, mais c’est souvent la période des mauvais coups portés aux salariés et retraités et à l’heure où je rédige cet édito, nous sommes à la veille d’un mouvement social d’une importance inégalée depuis 1995.

 

L’an dernier à la même époque, les Gilets jaunes lançaient leur mouvement contre la pauvreté, la précarité, et la misère qui sévit dans les couches de la population la plus fragile. En cette fin d’année, c’est de nouveau dans la rue que la population se donne rendez-vous pour combattre le système de retraite à point que veut mettre en place le gouvernement Macron. Cette réforme est combattue par quasiment toutes les Organisations syndicales, à l’exception de la CFDT qui a annoncé d’ores et déjà qu’elle signerait – se plaçant dans la position d’accompagnement du pouvoir en place qu’on lui connait depuis toujours. Cette réforme nous mène droit à une paupérisation des futurs retraités. Allons-nous travailler jusqu’à 70 ans alors que des millions de jeunes et moins jeunes sont en souffrance avec des emplois précaires et attendent que des emplois se libèrent ?!

 

Les électriciens et gaziers sont sur tous les fronts. Entre le combat contre le projet Hercule et le système de retraite, ils n’ont pas rechigné à se mobiliser pour rétablir le courant dans les régions dévastées par les tempêtes et les inondations qui sont récurrentes. Qui avait raison ? Les Directions qui détruisent les emplois à tour de bras et qui voulaient brader au privé l’astreinte il y a quelques années avec à la clé des milliers de suppression d’emplois, ou la CGT qui s’est battue, seule, bien souvent, pour garder des emplois au plus près des populations ? La tempête de 99 était celle du siècle. Régulièrement maintenant les éléments se déchaînent, et ces évènements météorologiques n’ont bientôt plus rien d’exceptionnels. Prenez le temps de lire le dossier dans ce magazine.

 

Heureusement que les petits hommes bleus sont encore là avec leur conscience et leur fidélité au Service Public pour tous et partout ! Mais pour combien de temps ? En trois ans, les salariés de la branche sont passés de 143 000 à 133 000 agents.

 

Tous les services publics sont touchés. Le milieu médical se bat pour plus de moyens humains et financiers, les centres des impôts ferment. Le privé n’est pas épargné : les salariés du commerce sont contraints de travailler les dimanches et la nuit et l’Ubérisation de la société crée des milliers de travailleurs pauvres qui sont les nouveaux esclaves du 21ème siècle. Et quand certains refuseront l’esclavage, d’autres négocieront le poids des chaînes !
Je pense qu’il est encore temps pour réagir et faire reculer ce rouleau compresseur et la mobilisation du 5 décembre nous a conforté que tous ensemble tout est possible et que rien n’est inéluctable. Des milliers de manifestants actifs et retraités ont défilé dans les rues des villes. Du jamais vu depuis des années. Soyons unis et réunis pour défendre notre modèle social d’entreprise et notre statut dernier rempart pour bâtir ce chemin vers l’émancipation, la justice et la dignité au travers des Activités Sociales.

 

Pour terminer, je tiens à vous souhaiter, au nom du Conseil d’Administration de votre CMCAS Franche-Comté et de tout le personnel de nos organismes sociaux, de belles fêtes de fin d’année et de l’espoir pour l’année à venir.

 

 

Didier Voitot
Président de la CMCAS Franche-Comté

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2022 CMCAS Franche-Comté

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?